Texte de base

La boulangère en colère a licencié le mitron.
Bonne dame, si le pétrin tombe en panne,
ce n’est pas ton vieux mari de patron
qui va pouvoir remettre la main à
la pâte ! Il peut tout juste enclencher
l’interrupteur ! Et qui acceptera
désormais de périr tes pâtons, si
l’on apprend de quelle façon tu t’emportes
à la moindre occasion ? Hmmm ?...


1ère variation

La boulangère furieuse licencia l’apprenti.
Que lui importait si le pétrin, merveille de technologie, échouait dans sa mission ?
Si son cacochyme époux n’était plus capable d’œuvrer ?
Si le monde entier, se liguant contre elle, menait son entreprise à la faillite ?
Elle avait eu raison de l’insolent !


2ème variation

Dame pâtissière a fait preuve d’impatience et voué le mitron aux gémonies.
Mais quel drame si demain l’électronique la trahissait ! Si le maître, vaincu par l’âge, devait renoncer à son art ! Et si la médisance, mère de la diffamation, l’empêchait désormais de trouver un nouveau mitron pour sauver la face... et son commerce !


3ème variation

11h30 La boulangère de la rue de l’Espérance signifie son congé à l’apprenti, pour faute grave.
11h55 Le pétrin électrique tombe en panne.
12h00 Le boulanger, réveillé en hâte, accourt à l’atelier.
12h05 Il enclenche l’interrupteur.
12h06 Rien ne se passe.
12h07 Il recommence, avec le même résultat.
12h10 Il appelle au téléphone l’entreprise qui lui a fourni le pétrin. L’entreprise est fermée à l’heure du déjeuner.
14h00 Le boulanger rappelle l’entreprise, qui lui donne le numéro de téléphone d’un dépanneur.
14h10 Le boulanger appelle le dépanneur. Celui-ci lui propose un rendez-vous dans un mois et demi. Le boulanger utilise toutes les ressources du vocabulaire de 1824 pour insulter le dépanneur, à la suite de quoi celui-ci, un ex-linguiste reconverti, séduit par cette culture, lui propose un nouveau rendez-vous dans une semaine.
14h37 En attendant, le boulanger décide de se remettre au pétrissage manuel.
14h59 Le boulanger, âgé et lourdement handicapé par une vie de confort, tombe dans le pétrin et manque de s’y étouffer.
15h07 Sa femme, après l’avoir sorti du pétrin (au sens propre), appelle au téléphone le mitron précédemment congédié.
15h08 Le mitron lui exprime un refus définitif dans des termes que la décence nous interdit de rapporter.
15h10 La boulangère accroche un écriteau « fermé pour congés annuels » à sa devanture.