Atelier d’écriture sonore
16-23-30 novembre 2012, de 19 h à 22 h

Dans l’optique de prolonger le travail d’écriture par la mise en voix et en sons d’un texte, il s’agit d’une part d’expérimenter la mise en voix et de prendre conscience de ce que la lecture orale fait apparaître du texte ; d’autre part, cette expérience doit permettre aux non-musiciens d’aborder l’accompagnement sonore de son texte, et de réfléchir à la meilleure façon de lier l’un à l’autre, pour aller au-delà d’une simple illustration, et hors d’une perspective strictement musicale. Nous travaillerons également dans le sens inverse, soit du son vers le mot : en quoi le son est-il source potentielle d’inspiration ?
Cette expérience se déroulera sur trois séances exploratoires au format un peu particulier, puisque non seulement le travail ne se fera pas uniquement sur l’écriture, mais en outre les participants travailleront en décalé les uns par rapport aux autres ; plusieurs espaces étant disponibles sur place, les participants pourront se répartir en fonction de l’étape de travail qui les concerne.
L’écriture se fera comme toujours à partir de propositions, toutefois, exceptionnellement, il est possible de venir avec des textes que le participant voudrait spécifiquement enregistrer.
Au cours de ces trois séances de trois heures, l’opportunité sera offerte d’enregistrer dans de bonnes conditions son texte, soit en le lisant soi-même, soit en le faisant lire par l’une des animatrices. Après quoi l’on pourra travailler sur la mise en sons à partir de différents supports. À chacune de ces étapes, le participant sera naturellement guidé, sur les plans technique et méthodologique, par les animatrices.

Il est recommandé d’apporter :
- des objets dont le son vous intéresse (voire, éventuellement, des instruments de musique, mais il est souhaitable de privilégier les sons originaux et évocateurs) ;
- des bandes-sons préenregistrées (formats MP3, AIF ou WAV, sur clé USB), qui fassent sens pour vous – bruits du quotidien ou de lieux familiers, par exemple, que vous aurez vous-même enregistrés ;
- un casque audio et un support d’écoute (iPod, walkman, etc.) ; éventuellement, un ordinateur personnel équipé d’un logiciel de montage audio (Garageband sur Mac).