Écrit à la fabrique le 15 mai 2011

Bravo pour l’affiche en héritage
Insurrection sur un fond rouge
J’avance dans la solitude heureuse du voyage
Où je me nourris du désir d’être inutile
Une chienne de vie que je ne vis pas

La terre des paysans, ce jour-là, me l’a donnée
Affolante, la petite fille qui aimait la pluie
Nue, pour la liberté de la presser
Contre moi, j’ai gravi la colline des anges
Après la porte des larmes, je prends la première à gauche
Sens, ça n’est pas le chat du Rabbin
Telle une oeuvre au long cours
Entre le majeur et l’index, avec le temps
Retiens un instant son âme