Écrit pendant la semaine de la francophonie 2012

Il y a, sur la table, une toupie inanimée
Il y a, tout autour, des mains qui s’agitent, des stylos qui dansent et l’encre qui coule
Il y a la vie qui s’est retirée et le cœur qui bat encore, par réflexe, mais les toupies n’ont pas de cœur.
Il y a dans un vase un bouquet de roses rouges, des fleurs agonisantes
Il y a la vie qui se retire et le cœur qui bat encore, par réflexe, mais les roses n’ont pas de cœur
Il y a, dans ton âme, un grand trou
Il y a, tout autour, la tendresse qui veille comme un vol de papillons
Il y a la vie qui s’obstine et le cœur qui bat encore, mais pas par réflexe, tu le sais bien.