Écrire spontanément nécessite de se démarquer des attitudes scolaires, professionnelles ou des représentations que l’on peut avoir de l’écrit (écrire bien, faire des phrases correctes, sans fautes, énoncer clairement, etc.) et d’accepter de laisser venir dans l’écriture le nouveau, le surprenant, l’insu… On assiste à la venue des mots, à l’éclosion de l’écrit qui fait révélation, au surgissement de l’inattendu. On apprend que l’on ne sait jamais ce que l’on va écrire.

Christiane Rebattet

rédactrice, enseignante, auteure de Créer des ateliers d’écriture, Animer des ateliers d’écriture (Hatier), Tam tam la vie (la Renarde rouge), animatrice et formatrice d’ateliers d’écriture.