À partir d’un texte du Tao Tö King, le livre des vertus attribué à Lao Tseu, VIe siècle avant notre ère

Tout le monde a sa richesse
Moi seul paraît démuni
Mon esprit est celui d’un ignorant parce qu’il est très lent
Tout le monde est clairvoyant
Moi seul suis dans l’obscurité
Tout le monde a l’esprit perspicace
Moi seul ai l’esprit confus
Qui flotte comme la mer, souffle comme le vent
Tout le monde a son but précis
Moi seul ai l’esprit obtus comme un paysan
Moi seul, je diffère des autres hommes
Parce que je tiens à téter ma mère

Que chaque participant de l’atelier écrive, sur des morceaux de papier rose, des phrases commençant par "Tout le monde", d’autres commençant par "Moi seul" sur des morceaux de papier vert.
Qu’on mélange et qu’on lise alternativement.