• Ecriture et production

    Les textes écrits en atelier sont des produits d’écriture spontanée. Il s’agit de s’efforcer de ne rien censurer. Le produit n’a pas d’autre prétention qu’être une matière brute pouvant recéler des trouvailles. Dans un objectif littéraire, un travail de réécriture peut ensuite être envisagé ; accompagné ou non par l’animatrice(teur).

    Les animatrices(teurs), en fonction de leur sensibilité et de leur formation, utilisent des leviers (contraintes, consignes, propositions, inducteurs) dont l’objectif est de faire jaillir cette écriture.

  • Animatrice (teur)

    L’animatrice(teur) est animée du désir d’écrire et de faire écrire. Elle, il, crée un cadre spatio-temporel au sein duquel sa responsabilité est de mettre la dynamique du groupe au service de chaque participant.

  • CICLOP, BING, ALEPH, CREFAD

    (centre interculturel de communication, langues et orientation pédagogique)



    Avant, Passages d’écriture s’appelait Ciclop Passages.
    Avant avant, Ciclop Passages, créé par Pierre Frenkiel, était une branche du Ciclop.
    Ciclop est une association loi 1901 fondée en 1975 par Pierre Frenkiel et Roland Golke. Il propose depuis 1979 des ateliers d’écriture ouverts au grand public et aux institutions. Ceux-ci ont pour objet de faciliter aux participants le passage à l’acte d’écrire, passage rendu parfois difficile pour de multiples raisons (échec scolaire, peur de faire des fautes, sentiment de ne pas faire partie de ceux qui ont y droit, fainéantise.... ).

    Les animateurs de Passages d’écriture ont aussi expérimenté d’autres approches. En tant que participants et/ou en formation à l’animation, ils sont allés voir du côté d’Elisabeth Bing, enseignante en français dans les années 1970, précurseure des ateliers d’écritures en France ; de l’association Aleph, créé par un participant aux ateliers Elisabeth Bing ; et des ateliers proposés par le Crefad Lyon. Ceux-ci sont en majorité animés par Fabienne Swiatly et sont porteurs des valeurs (et des tarifs) véhiculés par Passages d’écriture.

    Les animateurs-auteurs de Passages d’écriture sont par ailleurs très liés au monde du théâtre et ont un intérêt pour la restitution orale des textes.

  • Écrire en atelier

    C’est, le temps de la rencontre, rejoindre un groupe et un espace et s’aventurer dans l’écriture individuelle à partir de propositions communes (mots, phrases, images, dessins, jeux, etc.). Puis, c’est lire à haute voix le texte nouvellement né, le donner à entendre dans le partage de l’écoute, lui donner du corps dans le tremblement des mots et le plaisir. Le groupe vient nourrir les textes par écho, résonance, connivence et explore sans jugement ce processus de création en train de se faire qui fonde l’atelier. Les textes nés en atelier constituent une découverte du monde, de soi-même et des autres. Ils sont éphémères, fulgurants, mettent en mouvement, ils portent la charge vitale de l’instant.

    Christiane Rebattet

    rédactrice, enseignante, auteure de Créer des ateliers d’écriture, Animer des ateliers d’écriture (Hatier), Tam tam la vie (la Renarde rouge), animatrice et formatrice d’ateliers d’écriture.

  • Écriture spontanée



    Écrire spontanément nécessite de se démarquer des attitudes scolaires, professionnelles ou des représentations que l’on peut avoir de l’écrit (écrire bien, faire des phrases correctes, sans fautes, énoncer clairement, etc.) et d’accepter de laisser venir dans l’écriture le nouveau, le surprenant, l’insu… On assiste à la venue des mots, à l’éclosion de l’écrit qui fait révélation, au surgissement de l’inattendu. On apprend que l’on ne sait jamais ce que l’on va écrire.

    Christiane Rebattet

    rédactrice, enseignante, auteure de Créer des ateliers d’écriture, Animer des ateliers d’écriture (Hatier), Tam tam la vie (la Renarde rouge), animatrice et formatrice d’ateliers d’écriture. .