Pour le dernier atelier de l’année, il a été question de ce qui a disparu et de ce qui reste.
Les participants ont été invités, ces idées en tête, à écrire un texte commençant par :
Je suis en train
et à y revenir à chaque suspension de plume.