« L’Aleph est le lieu où se trouvent, sans se confondre, tous les lieux de l’univers, vus de tous les angles. »

Cette définition est tirée de la nouvelle éponyme de Jorge Luis Borges, dont nous reproduisons ci-dessous, un extrait. « Ce que virent mes yeux » dit Borges, « fut simultané : ce que je transcrirai, successif, car c’est ainsi qu’est le langage. ».

Après la lecture de l’Aleph de Borges, nous invitons chaque participant à écrire son Aleph du jour, en laissant venir à lui les images dans l’ordre où elles s’imposent.